Stop à la violence et au harcèlement au travail - Ratifiez la convention internationale !

Signez la pétition et aidez-nous à lancer un appel fort au Président du Conseil européen Charles Michel pour qu'il donne feu vert et pousse tous les États membres de l'UE à ratifier la Convention 190 de l'OIT.

Dans l'UE, au moins six femmes sur dix ont été victimes de traitements sexistes ou de violences sexuelles au travail, et neuf pour cent des Européennes ont subi au moins une fois des pressions pour un acte de nature sexuelle en échange d'un emploi ou d'une promotion. 77 % des dirigeantes syndicales estiment que les employeurs n'en font pas assez pour lutter contre la violence et le harcèlement au travail.

La Convention 190 de l'OIT définit les règles nécessaires pour prévenir, combattre et remédier à la violence et au harcèlement dans le monde du travail.

Pourquoi faut-il agir ?

Cela fait un an que la Convention est entrée en vigueur, mais seuls trois États membres de l'UE - la Grèce, l'Italie et l'Espagne - l'ont ratifiée. D'autres États membres sont prêts à la ratifier mais demandent le feu vert du Conseil de l'UE. Nous demandons à Charles Michel, Président du Conseil européen, de donner le feu vert maintenant.

Chaque travailleuse et travailleur mérite un lieu de travail exempt de violence et de harcèlement. En ajoutant votre voix, vous nous aiderez à lancer un appel fort au Président du Conseil européen Charles Michel pour qu'il mette fin à l'inaction et pousse tous les États membres de l'UE à ratifier la Convention 190 de l'OIT.

  • Emilie T 01.12.2022 15:44
  • Bernd M 30.11.2022 10:00
  • Sylvie B 26.11.2022 18:38
  • Pierre P 26.11.2022 14:46
  • Susanne H 24.11.2022 21:38
  • sylvie L 24.11.2022 16:43